Clawfire's blog

Humeurs, LGBT, geek, ... un peu de moi en somme.

Can't Sleep

29 January 2011

Can’t Sleep by Adrian Lux on Vimeo

Cela fait maintenant presque 2semaines que je suis arrêté. J’ai d’abord demandé à être mis en arrêt une semaine, histoire de souffler et de voir si les anti-dépresseurs font effet. Et puis une semaine de plus s’imposais. J’avais réussis à soufflé, j’avais besoin de me faire plaisir, de retrouver mon moral. Alors j’ai rempilé pour une semaine.

Lundi j'ai eu ma première consultation chez mon psy. Ca a été très banal, on a beaucoup parlé de chose et d'autres. De mon boulot que je trouve mécanique et chiant. De l'arrivée dans ma vie de celui que j'aime, des angoisses que ça a généré chez moi. De mon passé et de l'avenir que cela impliquais. Je suis ressortis de la séance avec un sentiment de légèreté. Je me sentais bien. A tel point que ça a continué toute la journée. Même après avoir appelé ma mère pour lui expliqué que je faisais une dépression. Même après avoir mis les points sur les i concernant mon couple, mon mec, les atrocité que j'ai pus lui faire subir et dont ils ne savent rien, et leur empressement pour le juger sans tout savoir. Même quand le soir mon mec me sort des atrocité, parle de séparation.

Mardi par contre, l’horreur. Totale. J’ai dormis toute la journée, le peu que j’ai eu l’esprit un tant soit peu connecté n’as été que souffrance, chagrin et envie d’en finir. Pas de pensée suicidaire concrètes cependant. L’envie que toute cette souffrance prenne fin, simplement.

Mercredi Je dors encore jusque pas d’heure et j’apprends au réveil que ma mère débarque pour l’aprem. Je le sens pas ce plan là. Au final on boira le café et on ira faire un peu de shopping. J’ai bien sentit que tout cela faisait suite à mon annonce de dépression. Elle s’inquiète et le cache mal. Je la rassure à grands coups de “il ne faut pas s’inquiéter” parcequ’au fond … on s’en sort toujours. Ca prends juste du temps. Au final on fera un gros ticket chez babou et on se fera une soirée calorique bonne pour le moral.

Jeudi Je n’ai plus trop de souvenirs de cette journée … ca m’arrive de plus en plus souvent … cela m’inquiète. Ah si, on a reveillé les voisins à 4h du matin avec des cri inavouable. Chéri me gratifiera même d’un compliment qui grosso modo ressemble a un “han là j’avoue j’ai plus envie d’aller voir ailleurs”.

Vendredi L’homme reste au lit quasiment toute la journée. La distance s’installe depuis quelques jours entre nous. Je ne peux plus l’approcher, le toucher, me blottir contre lui. Cela le gène. Et puis en soirée il me lache cela sur msn, comme une bombe.

Je ne l’attire plus. Il veut que je fasse un régime. Lui aussi

Comment peut il me dire cela ? Je comprends qu'il en ai marre de son corps, qu'il ne s'aime pas tels qu'il est même si moi je l'aime et le désire. Je ne sais pas trop quoi faire. Sur le concept je me bas de faire un régime mais là c'est différent. Il ne m'accepte plus tel que je suis. Il me demande de changer pour lui. Bien sur j'ai deja tant changé pour lui, mais c'était implicite, là il en fait la demande. Je ne sais pas si je peux faire cela. Si je peux vivre avec cela. Dois je changer pour un homme s'il me le demande ? Dois je dire oui par amour ? Au final ne peut on pas ramener cela à la meuf qui se fait faire gonfler les seins et remonter le cul parceque son mec en a envie ? Je ne sais pas comment le prendre. Heureusement lundi j'ai le rdv chez ma psy. On va pouvoir en parler. En attendant je ne trouve pas le sommeil. Une fois de plus...