Clawfire's blog

Humeurs, LGBT, geek, ... un peu de moi en somme.

Did i fall asleep ? For a little while...

03 June 2011 dollhouse, implantation, insomnie, personnalite, and serie

Lors de mes (rares depuis quelques temps il faut l’avouer) insomnies, je ne trouve rien de mieux à faire que de découvrir de nouvelles séries. Je veux dire je pourrais bosser sur mes projets persos mais non, regarder des séries demande autrement moins d’efforts :) .

J’ai donc envie de vous faire partager ma découverte (pas très récente) en matière de série : Dollhouse.

Au hasard d’un détour sur la seule chaine dispo sur mon replay ( chez SFR c’est M6Replay ou rien ), je découvre un épisode, le 2e ou 3e de la saison 1 de Dollhouse. Très vite ça deviens le bordel, n’est dispo que le 5, 8 puis d’autres numéros de la saison 2 tout aussi sporadiquement. Un petit tour sur internet me permettra de récupérer les deux saisons complètes assez rapidement, et ce en VF (quand je commence une série dans une langue, je termine dans cette langue).

L'Histoire

Au sein d’un programme top secret, des hommes et des femmes sont programmés pour remplir des missions spécifiques. Ces dernières peuvent être d’ordre romantique ou physique mais aussi les faire entrer dans l’illégalité. Pour qu’ils remplissent à bien leurs différents contrats, on leur programme à chaque fois une nouvelle personnalité, des capacités et des mémoires différentes. Après chaque mission, leurs souvenirs sont effacés et ils retournent au laboratoire secret nommé Dollhouse. Dans cet étrange univers, Echo, une jeune doll, voit ses souvenirs refaire peu à peu surface…

- Senscritique

Mon avis

A première vu le concept me plais bien. Reprogrammer le cerveau des gens, échanger 5 ans de sa vie contre une nouvelle vie. Qui n’as jamais pensé à changer de vie ? Je veux dire si le concept existais vraiment (qui sais) je suis sur qu’il n’y aurais pas de pb à trouver des candidats. Sérieusement. Ca à faillit faire un article ici d’ailleurs. Mais bon maintenant que je vais mieux j’ai moins de reflexions qui vont dans se sens. Ma vie me plais relativement en ce moment :) Quelques petits trucs à changer mais sinon … Bref ou en étais je ? Ah oui …

Je rejoins assez cet avis sur SensCritique à savoir que la saison 1 se construit tranquillement, posément, sans créer de coma chez le  téléspectateur pour autant. La série va crescendo , et l’on se fait vite embarquer dans une frénésie de “Je peux pas m’arrêter là, encore un vite” jusqu’à un final très prometteur.

Puis vient un Hors-Série , nommé par certains “Episode 0”, entre la saison 1 et 2, qui viens un peu te spoiler tout ce que tu veux sur la saison 2 mais qui en même temps, s’arrête juste au bon moment pour te donner envie de te faire la saison 2 dans la soirée. Bon après on aime ou on aime pas, certains préférerons sans doute garder une partie du suspense et ne regarder cet épisode qu’avant le dernier de la saison 2.

Ensuite Saison 2 , on se fait bien chier. Grosse déception, surtout si on a regardé le fameux “épisode 0” , on dirais une série qui s’endors et deviens un peu “bon on fait quoi maintenant ?” . Quelques bonnes idées mal exploités surtout par soucis de timing. En effet pas de saison 3 , les scénaristes devaient faire tout tenir en une 2e saison, et trop de bonnes idées à mettre dedans. Ceci dit le final est très bon, mais trop rapide encore une fois. Ca restera donc le maitre mot de la saison 2 : trop rapide.

Pour conclure je dirais donc que cette série vaut vraiment le coup d’oeuil, surtout si vous fan des trucs un peu geeky (programmer le cerveaux humain et implanter des personnalité, ca backslash les vitamines non ?) , mais on regrettera que la saison 2 soit un peu courte, ne pouvant dire qu’elle est bâclée (faut pas pousser non plus).

Ma critique sur SC Dollhouse sur SC