Clawfire's blog

Humeurs, LGBT, geek, ... un peu de moi en somme.

On achève bien les dinosaures

07 December 2012 droit, internet, and libertes

Oui je ne le foule pas sur le titre hein ? Y a du laisse allé. Mais comme en veux vous parler de l’article éponyme parut sur owni.fr vous ne m’en voudrais pas trop hein ?

Qu’a t il de spécial cet article ? Et bien même s’il aborde deux thématiques ( l’incapacité des états à se résoudre qu’internet n’as pas de frontière & la presse française face a Google ) il fait mouche.

Bon et moi qu’en pensé-je ? ( putain j’ai bien du réfléchir 10min avant de chercher sur internet pour trouver la forme interro-négative du présent … Merde )

de l'incapacité à l'état de faire face à internet

Et quel que soit l’état j’ai l’impression. Bon ok peut être moins tout ce qui est Europe de l’est, entre la France et la Russie. En excluant l’Allemagne. Tout ses états ont peur d’Internet car ils sont en crise. Et comme tout état en crise, que ce soit due à une guerre civile, un coup d’état, la politique monétaire européenne & mondiale, … Il y a pléthore de trucs pas reluisant du tout à cacher. Avec la presse traditionnelle c’est assez facile puisque l’état les contrôle assez facilement soit au niveau étatique ( autorisation de publication, de diffusion, financement publique) ou par du lobbying politico-économique. Mais pour internet ?

Internet c’est des sociétés privées relativement toutes puissantes qui détiennent l’infrastructures. Celles ci l’état ne veut surtout pas les déranger car il en est tout aussi cruellement dépendant. Internet ce sont des fournisseurs de services, privés pour la plupart, qui sont plus ou moins important. Et qui comme toute entreprise privée sont difficilement contrôlable si elles sont en dehors de portée de groupes de pression. Enfin internet c’est vous, c’est moi, ce sont les centaines de milliards d’utilisateurs qui donnent la force aux entreprises de services, et qui sont a la fois consommateur, acteurs, producteurs de contenu, … Qui exercent dans un univers numérique leur liberté d’expression sous sa forme la plus pure ( celle défendue par les USA s’en rapproche énormément )

Crédit Photo