Clawfire's blog

Humeurs, LGBT, geek, ... un peu de moi en somme.

Un an plus tard ( Part 1 )

24 August 2014 blog, grand-est-numerique, cms, jekyll, and ghost-tag

Le Grand Est Numérique lance la seconde édition de son rendez-vous annuel consacré au numérique dans la Grande région autour de tables rondes & conférences d’acteurs locaux. Réussissant le pari de réunir ses derniers autour des journalistes et des politiques, mais aussi d’experts & d’entrepreneurs d’une plus grande portée, d’un plu grand rayonnement. #GEN2

Cela fait donc un an que je n’ai pas écris. Pour diverses raisons tant personelles que technico-geek. Je ne m’attarderais pas trop sur les raisons personelles, du moins pas pour le moment.

Coté geekerie je me suis heurté à un problème récurant, que beaucoup de product owner n’arrivent pas à intégrer, et je ne déroge pas à la règle : ton projet / produit n’est jamais fini & ne sera jamais parfait. D’où mon moto au boulot :

Better done than perfect

Alors pourquoi ne pas réussir à me l’appliquer à moi même dans mes projets ? Mystère. Cela mériterait bien un billet à part entière. Quoi qu’il en soit voila comment ça c’est passé.

Wordpress, le CMS qui propulsait mon blog a bien grandit depuis quelques années, et est amené à faire autre chose, sinon du bloging. Il est plus grand que cela. Il est voué à un autre but. Et il ne conviens plus à ma conception du blog.

Cette conception a sans doute évolué pour amener à la présente situation, mais pour moi, des mots & une belle image sufisent. Le reste est superflux.

Less is More

Je me suis alors tourné vers des CMS plus simple. Bien sur il y a dotclear qui occupe encore une place importante dans mon coeur, en tant que tout premier CMS qui m’as servis à héberger mon blog, moi, avec mes petits doigts. Mais dotclear est encore trop complet. Trop de fonctionnalités.

Est ce moi ou la façon dont les gens écrivent qui a évolué ? Avec l’apparition de plateformes comme Medium et d’outils comme Ghost & jekyll (ok jekyll c’est pas super nouveau je te l’accorde) j’ai retrouvé quelquechose que les CMS avaient délaissé : la simplicité de l’écriture, du markdown pour la mise en forme et surtout, pas de moteur de rendu en temps réel. Pas de PHP, pas de rendu dynamique ( autre que des trucs sympa en JS ). L’idée est de mettre en ligne des fichiers HTML/JS/CSS sans pour autant avoir à me les palucher à la main ( même si je pourrais avec les SSI d’Apache ça irait vite ).

Ok donc je change de techno qui propulse mon blog, je choisis Ghost et puis j’y vais. Premier obstacle c’est du Ruby et pas du PHP. J’ai pas de serveur pour cela mais Gandi mon gentil hébergeur propose cela et j’ai des codes pour essayer gratos des instances chez eux. ni une ni deux je lance le truc, j’installe, ça ne marche pas … Je cherche, j’interpelle des gens chez eux et on se mets à defricher tout cela ensemble. En résulte une doc dans leur wiki pour expliquer comment faire. Content d’avoir contribuer à repousser les limites de nos conaissances communes je pars en quete d’un hébergement pour mon blog parceque mine de rien jsute pour un blog ça me couterais un peu cher chez Gandi. Je n’avais pas pensé que je pouvais déménager le blog pro depuis que j’ai un portfolio à part -_-.

Je fini par trouver un truc très sympa gràce à un canard sur IRC (ça ne s’invente pas) mais Ghost est jeune et ne fonctionne pas bien. Les exports depuis Wordpress sont perfectible et je dois renoncer à toutes mes images. Ca me fait trop chier et je lache l’affaire. Même si au fond les images à la une on s’en fou un peu …

C’est ainsi que tout est tombé dans l’oubli le plus total.